Droit immobilier

Acheter un appartement, en louer un ou investir dans l’immobilier sont tous des opérations qu’il faille faire tout en ayant conscience des réalités du milieu. Autrement dit, vous devez prendre connaissance du droit immobilier. Comment comprendre cette notion ? Qu’est-ce que vous devez faire concrètement ? Nous vous donnons toutes les réponses plausibles sur le sujet. Focus ! 

Qu’entend-on par droit immobilier ? 

Se retrouvent dans le champ du droit de l’immobilier, tous les textes légaux qui s’emploient dans ce secteur. Ce droit s’applique donc lorsqu’il s’agit de s’offrir une maison entière, louer un appartement, rompre un contrat de location, vendre une maison, etc. 

Vous devez suffisamment vous informer sur le droit immobilier en raison des enjeux financiers que cela représente. C’est la principale raison d’être du droit immobilier. Au regard des grandes dépenses qui se font dans ce secteur, il est primordial de connaître ses droits afin de mettre son investissement à l’abri des personnages mal intentionnés. 

Quels sont les cas particuliers à connaître absolument ? 

Droit immobilier

Les rouages du droit immobilier

Dans ce milieu, des particularités sont à connaître. Une procédure immobilière implique par exemple, l’intervention d’un notaire, le remplissage d’un état des lieux. Par ailleurs, en cas de conflit avec le voisinage une attitude est à tenir. Le droit immobilier prévoit également l’apprentissage des procédures d’annulation d’une vente. Avoir connaissance de tout ceci est un atout incontournable surtout lorsqu’il s’agit d’un investissement important. 

Les cas d’expulsion 

Il  étape lorsque vous êtes pris dans la spirale d’un conflit en immobilier avec un locataire. Cette situation a lieu surtout lorsqu’il s’agit d’un impayé. Toutefois, vous ne pouvez être expulsé en tant que locataire, ou être expulsé par un tiers en tant que propriétaire sans tenir compte des recommandations de la loi. En effet, les expulsions sont encadrées de façon légale et s’inscrivent dans une démarche procédurale bien définie. 

Les mauvaises constructions ou les défauts dissimulés 

Que vous souhaitiez acheter une maison ou la rénover, vous pourriez être appelé à faire face à des difficultés. Les malfaçons en font partie. Elles pourraient constituer un danger pour la stabilité de l’ouvrage. Dans ces conditions, le droit immobilier vous permet de poursuivre en justice l’agent immobilier et le propriétaire du bâtiment. Mieux, il vous offre le droit d’annuler la vente. Vous serez donc entièrement protégé contre les professionnels mal intentionnés. 

Que dit le droit à propos des retards de paiements de loyers et de la gestion locative ? 

Les propriétaires d’immeubles rencontrent souvent des problèmes en ce qui concerne le paiement des loyers par les locataires. Le hic, c’est qu’un retard de loyer impacte également le planning du propriétaire qui doit aussi s’acquitter de son prêt immobilier. À la vue de ces cas, il est souvent conseillé d’investir dans une assurance loyer impayée. Par ailleurs, en étant propriétaire, vous devez absolument vous informer sur les démarches à suivre en cas d’impayés de loyer. 

En ce qui concerne la gestion d’un bien immobilier ou gestion locative, avoir la bonne information s’avère également être un indispensable. En effet, être un propriétaire bailleur est un parcours que vous ne réussirez à bien faire que si vous connaissez bien vos droits et vos obligations. Parlant d’obligation le propriétaire doit s’acquitter des tâches suivantes avant d’accueillir un locataire : 

  • la rédaction du contrat de location ;
  • une bonne révision du loyer ;
  • la préparation des quittances des loyers ; 
  • une bonne régularisation des charges. 

Vous comprenez pourquoi il faut être bien préparé pour pouvoir s’en sortir. À défaut, mettez en place un contrat de gestion locative pour vous faciliter les démarches. 

Les locataires peuvent prétendre à quels droits ? 

Droit immobilier

Avec un contrat de location, le locataire est appelé à s’acquitter des quelques devoirs. Notamment celui de payer son loyer à bonne date. Toutefois, sa situation de locataire lui donne aussi beaucoup de droits. Ces droits couvrent à la fois le local qu’il loue ainsi que la nature de ses relations avec le propriétaire. 

S’informer suffisamment sur ses droits en tant que locataire est une précaution qu’il faut prendre avant de signer son contrat. Le fait de les connaître vous protégera contre les abus éventuels. Il s’agit entre autres :

  • des visites trop fréquentes d’un propriétaire ;
  • des contrats trop restrictifs ;
  • la vente d’un bien immobilier dans lequel vous vivez. 

Pour y parvenir, vous devez tout simplement vous dire qu’un propriétaire n’a pas tous les droits sur un bien immobilier qu’il met en location. 

Qu’en est-il en cas d’achat immobilier ? 

Bien évidemment, les législateurs ont également prévu des dispositions visant à protéger un acquéreur immobilier contre les abus d’un vendeur. Peu importe la forme que prend votre initiative, une solide préparation s’impose pour que tout se fasse dans les règles de la loi. 

D’un point de vue financier, la réalisation d’un devis vous permettra de vous assurer de la valeur réelle du bâtiment qu’on s’apprête à vous laisser comme actif. En dehors de ce que coûtera votre achat, il faudra prévoir des frais supplémentaires tels que :

  • les frais d’agence ; 
  • les frais de notaire ;
  • les frais de crédit immobilier. 

Par ailleurs, il est important de savoir qu’il n’est pas recommandé de confier la gestion de son investissement locatif à n’importe quel avocat. Un avocat spécialisé en droit immobilier est la meilleure option que vous puissiez avoir en la matière. Son intervention est également nécessaire si vous êtes sous menace d’expulsion. 

Comment déterminer le prix d’un immeuble ? 

Une estimation immobilière ne se fait pas par n’importe quel professionnel. Il est préférable de la confier à un agent immobilier, expert dans le domaine de la vente d’immeubles. En effet, ce dernier est doté de compétences avérées en architecture pour réussir cette mission en 2 heures de travail sur le terrain et 5 heures d’études. 

En somme, il faut retenir que toutes les transactions qui ont cours dans le secteur de l’immobilier sont réglementées par la loi. Cette loi prend également en considération les droits et les devoirs de chaque partie concernée dans ce secteur. Néanmoins, l’information reste la clé pour ne pas être victime d’abus. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *